2011120 conférence résistance

Exposition et conférence : Les résistances au nazisme en Allemagne et dans le Loiret

L’exposition « Les résistances allemandes au nazisme à Münster et dans le Münsterland » est née de l’idée que la résistance allemande au nazisme (1933 – 1945) est toujours restée inconnue de la plupart des Français.

 Elle a été réalisée par la Villa Ten Hompel* en collaboration avec l’Association franco-allemande d’Orléans(AFA) et le CERCIL (Centre d’études et de recherches sur les camps d’Internement dans le Loiret et la déportation juive) à l’occasion du 50ème anniversaire du jumelage Orléans-Münster en 2010. « Il s’agit de mettre en lumière des personnalités historiques ou obscures qui, sous des formes différentes, se sont rebellées contre la dictature national-socialiste et sont représentatives de l’éventail des types de contestation qui ont vu le jour en Allemagne. Cette résistance n’a pas réussi à s’organiser sur tout le territoire ni à se militariser, comme a pu le faire la Résistance française, mais n’oublions pas un fait : ces gens ont eu le courage de s’opposer non à l’ennemi extérieur, mais au régime de leur propre pays, et donc de se dresser contre leur propre peuple, ce qui suppose de graves problèmes de conscience et n’en donne que plus de mérite à leurs actes. »

  A Chécy, nous avons présenté cette exposition du 16 au 20 novembre, dans la salle du conseil que la municipalité avait mise à notre disposition. Qu’elle en soit remerciée. Le public, nombreux, dont Thierry Soler, Conseiller Général, Jean-Vincent Vallies, maire de Chécy, plusieurs adjoints, Jean-Claude Chatillon, président du Comité de jumelage de Donnery, a beaucoup apprécié la qualité de ces interventions.

 

 

Les visiteurs ont tous apprécié la qualité des documents exposés et l’intérêt de découvrir des événements et personnalités méconnus pour la plupart. Une brochure bilingue reprenant l’intégralité de l’exposition était en vente et permettra de diffuser ces informations historiques à ceux qui le souhaitent. 

 

 

 

  Nous avons souhaité prolonger cette exposition par une conférence composée de deux parties :

Dans la première partie, Danièle Perrault a repris les éléments de l’exposition et mis en lumière certaines personnalités marquantes, comme Sophie Scholl et le comte Claus von Stauffenberg, et montré que si la grande majorité des Allemands a soutenu Hitler il y en eut cependant quelques-uns qui s’opposèrent à la dictature, au risque de leur vie.

 La deuxième partie fut consacrée par Hélène Mouchard-Zay (fille de Jean Zay, faut-il le rappeler), à la résistance dans le Loiret, en particulier dans les camps d’internement de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Elle nous a raconté comment quelques personnes, des habitants, des assistantes sociales, ont essayé d’aider les internés, en particulier les enfants, parfois en les faisant évader, ou simplement en leur procurant nourriture ou médicaments.

 M. le maire de Chécy a fait signer le livre d’or de la Ville aux conférencières et aux président(e)s du Comité de jumelage et des Amis du vieux Chécy, qui avaient organisé conjointement l’exposition et la conférence. La soirée s’est terminée par le traditionnel « pot de l’amitié », qui fut l’occasion de remercier les conférencières.

 *La Villa Ten Hompel, à Münster, après avoir été le siège de la police (1940-45), puis centre administratif chargé de la réparation pour les personnes persécutées par le nazisme, est aujourd’hui un musée et un centre de documentation qui édite des ouvrages « pour lutter contre l’oubli des atrocités passées ».

Date de dernière mise à jour : 19/01/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site